Thérapie brève 

Emotions

Alors que les psychothérapies traditionnelles focalisent leurs efforts sur la recherche des origines des difficultés psychologiques, l’approche systémique de Palo Alto s’intéresse à la façon dont les problèmes se manifestent dans le présent, et utilise le contexte de vie actuel des patients pour les résoudre.

Basée sur les nouvelles recherches en communication, la thérapie « brève » systémique cherche à soulager la souffrance psychologique le plus rapidement possible en amenant les patients à faire des expériences nouvelles qui leur permettent d’affronter le présent et l’avenir de façon plus sereine.

La thérapie systémique de Palo Alto accorde une grande attention aux aspects émotionnels et cognitifs de ces difficultés ainsi qu’aux réactions de l’entourage du patient. On a en effet constaté que ce dernier peut bien souvent contribuer au maintien des problèmes psychologiques, mais surtout à leur résolution.

Thérapie brève

Mon travail consiste à vous aider à briser ces cercles vicieux afin d’apaiser votre souffrance de façon rapide et efficace.
On cherche donc à faire apparaître petit à petit des changements concrets, qui permettent l’amorce d’un « cercle vertueux » vers le changement et des modifications émotionnelles profondes par rapport au problème.

 

Entre chaque séance, je vais vous proposer de faire des expériences émotionnelles correctrices en vous prescrivant des « tâches thérapeutiques ».

Il s’agit d’expérimenter le changement en mettant en place des gestes et des mots différents et souvent à l’inverse de ce qui nous paraît logique pour en finir avec nos souffrances du quotidien, au travail, à la maison, dans la famille, nos émotions submergeantes,…

Nous travaillons sur un grand maximum de 10 séances par problématique :

- en visioconférence

- à votre domicile (personnes âgées ou handicapées)

- au cabinet situé 226 rue des petits champs à Charnay-lès-Mâcon.

 

La séance de 45 min est au tarif de 60 Euros (certaines mutuelles prennent une partie, voir la totalité en charge).